Cette publication analyse les principales formules permettant aux travailleurs de partager les bénéfices et la propriété des entreprises dans lesquelles ils travaillent. Elle examine aussi les risques et possibilités liés à la participation financière des travailleurs et pose certaines questions quant à la manière dont la pratique devrait être régulée. Ses principales recommandations sont que, là où des systèmes de participation financière existent, les représentants des travailleurs devraient être impliqués dans leur conception et leur gouvernance, afin de s'assurer que des mesures de protection sont intégrées et que les objectifs de la main-d'oeuvre sont atteints.