Fin avril 2020, dans l'UE27, plus de 42 millions de demandes d'aide aux travailleurs en chômage partiel ou bénéficiant de régimes similaires ont été déposées, ce qui correspond à environ un quart de la main-d'œuvre totale de l'UE. Avec sa proposition de programme SURE visant à apporter un soutien financier aux systèmes nationaux de chômage partiel et autres systèmes similaires, la Commission européenne a reconnu l'importance du chômage partiel pour éviter le chômage et soutenir les revenus des salariés tout en permettant aux entreprises d'adapter les horaires de travail à la baisse. Sur la base d'une comparaison des différents régimes de chômage partiel en Europe, cette note d'orientation (policy brief) identifie certains critères pour un chômage partiel équitable qui permet aux travailleurs non seulement de conserver leur emploi, mais aussi de vivre une vie décente.