Le 31 janvier 2020, à 23 heures, le Royaume-Uni (RU) a officiellement cessé d'être membre de l'Union européenne (UE). L'un des nombreux domaines qui seront probablement directement touchés en ce qui concerne les droits des travailleurs est l'organisation et le fonctionnement des comités d'entreprise européens (CEE). Les CEE sont des institutions au niveau de l'entreprise créées dans les sociétés multinationales (EMN) pour permettre l'information et la consultation des travailleurs sur les questions transnationales. Cette note d'information (policy brief) montre que

  • le Brexit aura un effet immédiat sur environ 14% de tous les CEE car ils sont basés sur le droit national britannique.
  • Il y a également des représentants britanniques dans plus de 70 % des CEE.
  • En 2018, la plupart des CEE basés au Royaume-Uni avaient déjà discuté de l'impact du Brexit. Cependant, près de la moitié des CEE avec des représentants britanniques n'avaient pas encore discuté de ce qui allait se passer.
  • Parmi ces CEE avec des représentants britanniques, la plupart pensent que les membres britanniques resteront membres du CEE, un certain nombre ne le savent pas, et environ 16 % prévoient qu'ils ne resteront pas membres.