Ce policy brief présente les conclusions d’une recherche comparative sur les négociations collectives liées à la flexibilité et à la sécurité de l’emploi. Il prend comme point de départ des études de cas dans quatre filiales de production situées en Allemagne, Belgique, Italie et Royaume-Uni, dont deux ont leur maison-mère aux Etats-Unis et les deux autres en Europe.

La recherche montre que les résultats des négociations locales des syndicats en ce qui concerne la flexibilité et la sécurité de l’emploi dans ces entreprises sont influencés « par le jeu de la concurrence du marché, la nature du produit et le type d'intégration internationale caractérisant la multinationale en question ».

Elle souligne également l'importance d'accords-cadres européens (ACE) sur la sécurité (par exemple, sur la formation, la requalification, la progression de la carrière, etc.) comme outil pour renforcer la capacité des syndicats à négocier la sécurité en période de difficultés économiques.

Table of contents

Policy Brief 2014-01 EN_0.pdf

Related content

Les entreprises multinationales européennes et les syndicats en Europe centrale et orientale

Les entreprises multinationales étrangères sont-elles plus ou moins disposées que les entreprises nationales à reconnaître les syndicats et... lire plus

Maarten van Klaveren, Denis Gregory

Restoring multi-employer bargaining in Europe: prospects and challenges

Cet ouvrage cherche à faire la lumière sur la manière dont le processus de la négociation collective a évolué dans l’ensemble de l’Union... lire plus

Isabelle Mahiou

Flexibilité du temps de travail chez les cadres français. Paradoxes et dérives du forfait-jour

Particularité française, née dans le giron des 35 heures, le système de décompte du temps de travail dit du "forfait-jour" déborde très... lire plus