Ce rapport identifie les substances toxiques pour la reproduction (les reprotoxines) auxquelles les travailleurs sont exposés par inhalation sur de très nombreux lieux de travail en Europe, et pour lesquelles des valeurs limites indicatives d'exposition professionnelle (VLIEP) pourraient être suggérées conformément à la directive sur les agents chimiques.