Ce working paper de l’ETUI analyse les mesures de relance budgétaire adoptées par les Etats membres de l’UE en réponse à la crise économique en cours. Outre l’ensemble des mesures mises en œuvre, ce rapport, qui repose sur une étude menée auprès d'experts nationaux, analyse le contenu de ces dernières de même que l'implication – ou l’absence d’implication – des partenaires sociaux, en particulier des syndicats.

Dans l’ensemble, les dispositifs budgétaires adoptés n’offrent qu’ « une once de consolation » à l’Europe. Avec cela en toile de fond, tant l’autosatisfaction exprimée par les décideurs politiques nationaux et européens par rapport aux réponses à apporter à la crise que la focalisation croissante sur des stratégies de sortie rapide de la crise basées sur les mesures de relance sont inappropriées. Les gouvernements européens, confrontés à l'ampleur sans précédent de la crise, ont pris des mesures pour stimuler leur économie. Mais la crise a mis en évidence des faiblesses de la gouvernance économique en Europe qu’il faut traiter dans le cadre des réformes planifiées pour garantir que de telles crises ne se répètent plus à l’avenir.

Table of contents

To download the full text

Télécharger la version intégrale