Dans le cadre de la révision annoncée de la directive sur les substances cancérigènes, cette publication examine les limites de la législation en vigueur et présente les priorités syndicales pour sa réforme. Elle traite des principaux aspects de cette question :

  • la fixation des valeurs limites d'exposition professionnelle,
  • les risques que ces substances présentent pour la santé reproductive,
  • les liens entre la législation européenne sur la protection des travailleurs et les exigences du marché.

Cette publication met en avant une approche globale qui ouvre une voie alternative au programme de la Commission européenne intitulé «Mieux légiférer».