Depuis plus de deux ans, l’Union européenne (UE) tente de faire face à une crise de la dette publique sans précédent. Sous la pression des marchés financiers, l'UE et ses Etats membres ont mis en place un ensemble de règles, de procédures et d’institutions connu sous le nom de "nouvelle gouvernance économique européenne".

Dans ce Working paper, le chercheur senior de l'ETUI Christophe Degryse propose un aperçu historique détaillé des raisons qui ont mené à la mise en place de cette nouvelle gouvernance économique. Il étudie l'impact des nouvelles structures de surveillance, de coordination et de sanctions (Euro-plus pacte, pacte budgétaire, mécanisme européen de stabilité, etc.) sur le projet européen. A partir d'une analyse claire des faiblesses inhérentes à l'Union économique et monétaire, l'auteur explique pourquoi l'UE passe d'une crise à une autre en s'enfonçant toujours plus profondément dans la spirale de l'austérité avec des conséquences dramatiques pour la prospérité de millions de citoyens européens.

Dans le dernier chapitre, Christophe Degryse s'interroge sur la pertinence des remèdes apportés et critique l'approche de l'austérité qui use de "réformes structurelles" pour saper le modèle social européen. L'auteur évoque également le déficit démocratique de la nouvelle gouvernance économique, et propose quelques idées pour une approche alternative fondée sur l'investissement et la solidarité plutôt que sur la compétition économique et sociale.

La version française de ce working paper est disponible sur le site du CRISP.

Table of contents

12 WP 2012 14 EN WebVersion_0.pdf