Ce working paper constitue une analyse critique des données empiriques et des hypothèses de base sur lesquelles les décideurs politiques nationaux et européens fondent leur stratégie de réduction et de gel des salaires du secteur public qui est un des éléments clés de la gestion de la crise actuelle. En utilisant des études comparatives et des nouvelles données statistiques, l'étude montre que ces hypothèses sont fausses, car elles reposent sur une «conception trop étroite de la compétitivité qui est réduite à la compétitivité des coûts» et négligent le rôle des salaires dans la création de la demande intérieure.

Ce rapport conclut que la baisse des salaires du secteur public ne constitue pas la bonne recette pour sortir de la crise et souligne la nécessité d'un secteur public fort pour stimuler la demande globale et fournir une infrastructure publique moderne comme prérequis à une économie compétitive

Table of contents

Full text