Ce Working Paper traite de deux questions : qu’est-ce qui est comptabilisé comme travail au sein d’un marché du travail dérégulé, et quelles sont les implications pour l’étude de la précarité ? L’article souligne que la distinction traditionnelle entre travail rémunéré et non rémunéré masque le fait que les activités non rémunérées constituent souvent un emploi rémunéré à des conditions inférieures. Dans cette perspective, il suggère une nouvelle manière d’envisager la précarité, susceptible d’aider les syndicats à comprendre ce phénomène et à faire face à sa progression constante. 

Table of contents

Full text